Liens avec l’école

Relations parents – école

L’école organise la communication avec les parents : réunions parents-enseignants, conseil de classe, collaboration éventuelle avec une association de parents. Cependant, la scolarité d’un enfant souffrant de troubles de l’apprentissage requiert une implication particulière des parents. Nous conseillons d’informer l’école dès le début de l’année des difficultés de l’enfant et des rééducations suivies, de s’informer sur les outils d’adaptation dont elle dispose, et de s’assurer du suivi des informations transmises. Certaines écoles ont mis des mécanismes en place pour assurer ce suivi (ex : personnes-relais au sein de l’école), mais les parents doivent encore souvent initier une démarche au début de chaque année scolaire en cas de changement d’enseignant ou de titulaire. Concernant les objectifs et les modalités de la prise de contact avec l’école, voir les fiches-outils «communiquer avec l’équipe éducative en primaire et lors des activités parascolaires» et communiquer avec l’équipe éducative en secondaire » (liens vers ces fiches)
La relation parents – école est souvent décrite comme un partenariat : chaque partenaire a un rôle spécifique à jouer dans l’éducation de l’enfant. Lors du contact avec les enseignants ou la direction, la communication sera meilleure si chacun est reconnu dans son rôle, sans confusion. L’établissement d’une relation de confiance demande un certain investissement de part et d’autre et il arrive que cela ne marche pas : l’école perçoit parfois les parents comme trop subjectifs, trop anxieux, voire intrusifs, alors que les parents qui possèdent une bonne connaissance de leur enfant, peuvent se sentir frustrés de ne pas être entendus ou de ne pas arriver à communiquer des informations jugées nécessaires. Une rencontre de l’enseignant avec le thérapeute qui a une approche scientifique du trouble et une connaissance de l’enfant en thérapie peut parfois s’avérer utile.
Pour formaliser le suivi et la communication entre les divers acteurs qui sont amenés à collaborer autour de la scolarité de l’enfant – les parents, l’équipe éducative, le/la thérapeute, le Centre PMS, et bien sûr l’enfant lui-même, la Fédération Wallonie Bruxelles a élaboré différents outils : le PIA (Plan Individualisé d’Apprentissage) et le Pass Inclusion (liens).

 

L’accompagnement de l’enfant dans sa scolarité

Dois-je laisser mon enfant se confronter à l’échec ? Dois-je au contraire le soutenir au risque de nuire à son autonomie ? Les parents d’un enfant souffrant de troubles de l’apprentissage sont face à la recherche d’un difficile équilibre. Leur implication dans le suivi scolaire de l’enfant reste souvent incontournable pour sa réussite qui, plus que l’échec, mène à la confiance en soi et à l’autonomie. C’est regrettable car l’inégalité entre les élèves s’en trouve renforcée, tous les parents n’ayant pas les moyens d’assurer ce suivi. De plus, le travail à domicile peut devenir une source de stress et nuire à la qualité de la relation parents-enfant, pour lequel le cadre familial doit rester un lieu de détente. Pour des conseils sur le soutien scolaire, voir la fiche-outil « travail à domicile ».