LeSoir.be : Le CEB pour s’adapter aux enfants dyslexiques

Le CEB pour s’adapter aux enfants dyslexiques

BOUILLON,PIERRE

Jeudi 11 février 2010

Ecole

Les enfants ne quittent pas l’école primaire sans avoir obtenu le certificat d’études de base (CEB). Ce titre est la clé pour entrer au secondaire. Conçue par l’inspection, l’épreuve qui permet de l’obtenir est désormais commune à l’ensemble des élèves francophones. Pour la prochaine édition, celle de juin, le ministère de la Communauté française a inséré une nouveauté : pendant les épreuves, l’enseignant-examinateur devra tenir compte des « enfants atteints de troubles de l’apprentissage. » On vise ici les élèves souffrant de dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, etc. La circulaire du ministère dit : « Le principe général est que l’élève (…) qui présente des troubles de l’apprentissage (attestés par le PMS ou équivalent) peut bénéficier pendant la passation (des épreuves) des mêmes modalités que celles qui sont mises en place pendant l’année scolaire au cours des apprentissages. »

Cette disposition a été introduite à la demande de l’Apeda (association de parents d’enfants en difficulté d’apprentissage). Concrètement, un enfant dyslexique pourra se faire lire l’énoncé des épreuves. Ou recourir à un logiciel de lecture. En pratique, le directeur devra signaler à son inspecteur la liste des enfants atteints de troubles de l’apprentissage, les modalités d’apprentissage particulières dont ils bénéficient pendant l’année et les modalités qu’ils envisagent de prévoir lors des épreuves du CEB. L’inspecteur devra les valider.