Edito : Une rentrée numérique

La crise sanitaire que nous connaissons depuis mars 2020 aura eu des conséquences importantes dans l’enseignement. Si la crise aura surtout fait remarquer que la fracture numérique est avant tout une fracture sociale qui renforce donc les inégalités entre élèves, elle aura démontré la valeur ajoutée de l’outil numérique dans l’instruction et prouvé que son usage peut être bénéfique en classe et en dehors de la classe tant pour les professeurs que les élèves. En tant qu’association de parents et professionnels pour les enfants / élèves en difficultés d’apprentissage, nous sommes convaincus du bénéfice de l’utilisation d’un outil numérique pour tous les élèves présentant un trouble des apprentissages.

C’est dans ce sens que nous développons depuis 2018 la bibliothèque numérique adaptée « NumaBib » qui propose gratuitement les manuels scolaires en format à la fois numérique et facilement exploitables par les logiciels d’aide à la lecture. Avec le soutien d’une fondation philanthropique et de la Fédération Wallonie Bruxelles, cette bibliothèque est un outil indispensable pour la réussite scolaire des élèves présentant des troubles de l’apprentissage. Cette rentrée sera l’occasion pour l’APEDA de lancer la nouvelle plateforme Numabib, encore plus facile d’utilisation et comprenant près de 1000 manuels scolaires !

En septembre, l’APEDA lance également un nouveau programme de formations axées sur l’utilisation de l’outil numérique comme aménagement raisonnable en classe, destinées tant aux enseignants et futurs enseignants, qu’aux thérapeutes et futurs thérapeutes. Notre équipe de formatrices vous expliquent d’ailleurs dans cette newsletter l’importance, l’avantage et la facilité d’utilisation de l’outil numérique.

Notre plaidoyer en faveur des enfants « dys » se poursuivra bien entendu. En effet, si nous félicitons la volonté politique affichée ces dernières années d’avoir consacré l’obligation de mise en place des aménagements raisonnables pour les élèves à besoins spécifiques, nous encourageons encore les pouvoirs publics à poursuivre leurs efforts pour leur inclusion encore plus grande au sein de l’enseignement. A ce titre, l’APEDA réclame la mise à disposition gratuite des logiciels d’aide à la lecture aux enfants à besoins spécifiques, comme c’est le cas en Flandre, mais aussi un accès plus facile (via des prêts, des dons, des partenariats publics-privés) aux outils numériques pour les élèves dont l’acquisition de tels outils peut s’avérer financièrement impossible.

Nous encourageons également les directions d’école et les professeurs à s’engager résolument dans la mise en place des aménagements raisonnables. L’inclusion de nos enfants dys dans l’enseignement ordinaire doit être encore plus facilitée, c’est un choix que notre société toute entière souhaite.

Enfin, notre équipe et nos bénévoles restent à l’écoute des parents et professeurs pour les aider, les conseiller et leur permettre d’accompagner aux mieux leurs enfants ou élèves à besoins spécifiques. N’hésitez donc jamais à nous écrire.

Le « numérique » est un outil puissant au service des enseignants et des élèves qui peut offrir des moyens illimités, particulièrement pour celles et ceux qui présentent des troubles de l’apprentissage. Pour que cette rentrée scolaire 2020 remplisse toutes ses promesses, elle devra obligatoirement être cette année un peu plus « numérique ». Belle rentrée à tous,

 

Geoffroy d’Aspremont
Directeur

Eleni Grammaticos
Présidente