Dysorthographie

 

La dysorthographie est le trouble spécifique de l’écriture touchant aussi bien la production d’écrit que l’acquisition du lexique orthographique, des règles grammaticales et de conjugaison. Comme la dyslexie, à laquelle elle est étroitement liée, elle apparait dès l’apprentissage du langage écrit. Aucune déficience intellectuelle ni sensorielle n’est à déplorer et elle n’est pas due à des carences scolaires (comme souvent pensé).

"L'histoire d'une pomme" par un enfant de 4e primaire

« L’histoire d’une pomme » par un enfant de 4e primaire

L’acquisition de l’orthographe constitue pour l’enfant un des domaines d’apprentissage les plus complexes, qui requiert des compétences multiples.  De surcroit, la langue française est particulièrement difficile pour des élèves dysorthographiques. En effet, elle est définie comme une langue opaque, le seul recours aux règles de conversion phonème-graphème ne permet d’écrire qu’environ 50 % des mots.

Malgré une rééducation intensive, ce trouble reste bien visible et handicapant aussi bien à l’école que dans la vie professionnelle. Il est indispensable de mettre en place des outils de compensation.

Retour au menu « Les différents troubles »